阿拉善右旗| 博湖| 正安| 新县| 沭阳| 都安| 铁山港| 彭水| 澳门| 澜沧| 藁城| 龙海| 肇庆| 珲春| 玉屏| 琼海| 万载| 沅江| 孝昌| 夏邑| 濉溪| 浙江| 乃东| 献县| 常州| 海安| 木里| 古丈| 南雄| 宁海| 松原| 米脂| 旅顺口| 大方| 阜新市| 太和| 南华| 民权| 曲靖| 乐业| 青县| 阳山| 冀州| 巴塘| 元阳| 梁平| 密云| 大连| 天峨| 双牌| 郓城| 金昌| 大丰| 莘县| 济南| 洛浦| 寻乌| 新会| 樟树| 峡江| 大连| 北仑| 峡江| 突泉| 阿荣旗| 岳阳县| 赤水| 蓬溪| 随州| 临汾| 甘孜| 吉水| 苏州| 高平| 衡阳县| 达州| 太和| 鄢陵| 广宗| 丽江| 奈曼旗| 泗阳| 浦江| 英德| 盐津| 芒康| 山西| 清水| 长顺| 应城| 阆中| 安达| 嫩江| 含山| 道真| 莆田| 阳东| 洪泽| 永定| 丽江| 东阿| 平泉| 三水| 伊金霍洛旗| 铜川| 乐亭| 江川| 屯留| 双鸭山| 三江| 隆尧| 磐安| 泰和| 井冈山| 洛阳| 安平| 南部| 鼎湖| 茂港| 新平| 定州| 兰溪| 新巴尔虎左旗| 南浔| 金华| 白碱滩| 南皮| 阳西| 伊川| 富宁| 岱岳| 楚州| 长垣| 八公山| 高要| 凤城| 习水| 临朐| 歙县| 田东| 五通桥| 石屏| 鸡泽| 内江| 古冶| 汕头| 株洲县| 马鞍山| 阆中| 乌审旗| 工布江达| 友谊| 大丰| 刚察| 水富| 故城| 八达岭| 息县| 孟村| 石家庄| 揭西| 大关| 资兴| 东辽| 科尔沁右翼前旗| 花溪| 蒙城| 湖口| 兴义| 梅州| 集安| 澎湖| 卓资| 石门| 宁陵| 康定| 工布江达| 淇县| 长白| 宣化县| 高州| 嵊泗| 濠江| 丰镇| 洛浦| 从化| 彭州| 四方台| 宜州| 天水| 博爱| 和平| 阿合奇| 雄县| 彭山| 通道| 山西| 石龙| 东兴| 西盟| 台北县| 长治县| 金平| 灵丘| 五莲| 汉阴| 碌曲| 临高| 永平| 延津| 南京| 沙圪堵| 吉水| 宜昌| 垫江| 喜德| 大田| 西峡| 来安| 应城| 墨玉| 京山| 澎湖| 沙县| 惠水| 三穗| 平坝| 封开| 广丰| 兴县| 盂县| 屏边| 旬邑| 奎屯| 礼县| 文县| 彭山| 易门| 琼海| 湟源| 华阴| 新疆| 盂县| 同德| 湖口| 丽水| 德兴| 黄山区| 萧县| 邛崃| 高港| 嵊泗| 甘肃| 本溪市| 东乌珠穆沁旗| 新丰| 福州| 三江| 金平| 西和| 宁国| 响水| 大厂| 汉阳| 百度

独家∣银监会再查理财“双录” 治理“飞单”等问题

2019-04-24 09:53 来源:IT168

  独家∣银监会再查理财“双录” 治理“飞单”等问题

  百度显然,武磊会是锋线的第一人选。伍德伯恩这样的球员,全欧一抓一大把,然而国足的现状是,U23球员中,能够真正称之为球星的人却极少。

而看完这场比赛,中国队面对世界排名第20位的威尔士队,就像是小学生踢大学生,或者是新赛季中超首轮上海上港在主场8-0完爆大连一方的剧情一样。客战韩国球队拿分,申花除了要感谢守门员李帅外,还要感谢队长莫雷诺,关键时刻挺身而出罚进点球。

  此外,他还执教过尤文图斯、国际米兰等豪门。此外,里皮遭到了名记的炮轰。

  目前来看,无论是蔚山现代还是墨尔本胜利,都不是上港的对手。显然,他们希望能复制上周末英超联赛中曼联击败利物浦的战术,靠这招在主场抢到3分。

去年年底的东亚杯,国足也曾2比2战平韩国。

  第85分钟,莫雷诺头球攻门高出横梁。

  当被问到U21选拔队未来的备战计划以及国奥队何时最终成立时,孙继海表示:这个问题可能问我们足协领导更合适,U21选拔队是我们改革试验的一个举措,整个国奥队的选拔有不同的方式,有去阿根廷的,有去英国的。最终两队2-2握手言和。

  此役最后时刻,韩国后卫输红了眼,郑多煊竟然故意撞倒了黄博文。

  如若广州恒大下轮输给济州联的话,那么广州恒大在积分上将被济州联反超,且极有可能跌出小组前两位,丢掉晋级主动权。易边再战。

  上赛季,阿兰在联赛中出场27场,打进10球,从进球效率来看,阿兰一点也不高。

  百度赛后不少理智的恒大球迷,都对球队主力左后卫李学鹏的表现提出了质疑。

  只是大连前期遭遇一方撤资的打击,大连足球在中超冬季转会市场大部分时间都处于低谷。有一部分球迷觉得李学鹏之所以有这样的表现,完全是因为身在曹营心在汉。

  百度 百度 百度

  独家∣银监会再查理财“双录” 治理“飞单”等问题

 
责编:
french.xinhuanet.com
 

独家∣银监会再查理财“双录” 治理“飞单”等问题

                 French.xinhuanet.com | Publié le 2019-04-24 à 18:22
百度 但是,申花的阵容厚度有限,这让他们在多线作战中疲于奔命。


(Xinhua/Jin Liwang)

SHANGHAI, 3 mai (Xinhua) -- Des scientifiques chinois ont construit le premier calculateur quantique au monde capable de dépasser les premiers ordinateurs classiques, ouvrant ainsi la voie à la suprématie des ordinateurs quantiques sur les machines classiques.

Des scientifiques chinois ont annoncé cette percée mercredi lors d'une conférence de presse organisée à l'Institut des études avancées de Shanghai, relevant de l'Université des sciences et technologies de Chine (USTC).

Ils sont convaincus que l'informatique quantique peut écraser dans une certaine mesure la capacité de traitement des superordinateurs d'aujourd'hui. Selon une analogie, l'informatique quantique, c'est comme être capable de lire tous les livres dans une bibliothèque en même temps, alors que l'informatique conventionnelle serait de lire ces livres l'un après l'autre.

L'éminent physicien quantique Pan Jianwei, membre de l'Académie des sciences de Chine, a indiqué que l'informatique quantique exploitait le principe de superposition quantique fondamentale permettant à la fois le calcul parallèle ultra-rapide et les capacités de simulation.

En raison de l'énorme potentiel de l'informatique quantique, l'Europe et les Etats-Unis collaborent activement en la matière. Des entreprises du secteur des hautes technologies, telles que Google, Microsoft et IBM, ont également montré leur grand intérêt par rapport à la recherche sur l'informatique quantique.

L'équipe de recherche dirigée par M. Pan est en train d'explorer trois voies techniques : les systèmes basés sur des photons uniques, des atomes ultra-froids et des circuits supraconducteurs.

Récemment, Pan Jianwei et ses collègues, à savoir Lu Chaoyang et Zhu Xiaobo, professeurs à l'USTC, ainsi que Wang Haohua, professeur à l'Université du Zhejiang, ont créé deux records internationaux sur le contr?le quantique du nombre maximal de bits quantiques (ou qubits) photoniques enchevêtrés et de qubits supraconducteurs enchevêtrés.

Selon M. Pan, les calculateurs quantiques peuvent, en principe, résoudre certains problèmes plus rapidement que les ordinateurs classiques. Malgré les progrès substantiels de ces deux dernières décennies, la construction de machines quantiques capables de surpasser les ordinateurs classiques dans certaines taches spécifiques reste un défi.

Dans la quête de cette suprématie quantique, l'échantillonnage de bosons, un modèle de calculateur quantique intermédiaire, a beaucoup attiré l'attention, car il nécessite moins de ressources physiques que la construction d'ordinateurs quantiques universels, a expliqué M. Pan.

L'année dernière, MM. Pan et Lu ont développé la meilleure source au monde de photons uniques basée sur des points quantiques à semiconducteurs. Ils utilisent aujourd'hui cette source de photons uniques hautement performante et un circuit photonique électroniquement programmable pour construire un prototype d'ordinateur quantique multiphotons afin d'effectuer la tache d'échantillonnage des bosons.

Selon les résultats des tests, le taux d'échantillonnage de cette machine est au moins 24.000 fois plus rapide que celui de ses équivalents internationaux.

De plus, la machine est 10 à 100 fois plus rapide que le premier ordinateur électronique, ENIAC, et le premier ordinateur à transistors, TRADIC, dans l'exécution de l'algorithme classique.

Il s'agit du premier ordinateur quantique basé sur les photons uniques à dépasser les premiers ordinateurs classiques. Cette réussite a été publiée en ligne dans le numéro de cette semaine de Nature Photonics.

Dans le système de circuit quantique supraconducteur, une équipe de recherche conjointe de Google, de la Nasa et de l'Université de Californie à Santa Barbara, a annoncé une manipulation de haute précision de 9 qubits supraconducteurs en 2015.

Aujourd'hui, l'équipe de Pan Jianwei, Zhu Xiaobo et Wang Haohua a battu ce record. Elle a développé de manière indépendante un circuit quantique supraconducteur contenant 10 qubits supraconducteurs et a réussi à enchevêtrer les 10 qubits lors d'une opération quantique globale.

Des scientifiques chinois ambitionnent de réaliser une manipulation de 20 photons enchevêtrés d'ici la fin de cette année et tentera de concevoir et de manipuler 20 qubits supraconducteurs. Ils envisagent également de lancer une plate-forme d'informatique quantique en nuage d'ici fin 2017.

(contact du rédacteur : xinhuafr@xinhua.org)

   1 2 3   

 
Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par email à xinhuanet_french@news.cn
分享
Interdiction estivale de pêche dans la province du Shandong
Interdiction estivale de pêche dans la province du Shandong
Chine : Festival des jumeaux au Yunnan
Chine : Festival des jumeaux au Yunnan
Chine : un nouveau pont ouvert à la circulation dans le sud
Chine : un nouveau pont ouvert à la circulation dans le sud
Nouvelles photos de Yang Mi
Nouvelles photos de Yang Mi
Défilé d'enfants mannequins à Fuzhou
Défilé d'enfants mannequins à Fuzhou
Chine : acrobatie aérienne à Zhengzhou
Chine : acrobatie aérienne à Zhengzhou
Chine : achèvement de l'arc du pont de Luohe
Chine : achèvement de l'arc du pont de Luohe
Chine : cueillette du thé au Guizhou
Chine : cueillette du thé au Guizhou
Retour en haut de la page

Des scientifiques chinois réalisent une grande percée dans l'informatique quantique

French.xinhuanet.com | Publié le 2019-04-24 à 18:22


(Xinhua/Jin Liwang)

SHANGHAI, 3 mai (Xinhua) -- Des scientifiques chinois ont construit le premier calculateur quantique au monde capable de dépasser les premiers ordinateurs classiques, ouvrant ainsi la voie à la suprématie des ordinateurs quantiques sur les machines classiques.

Des scientifiques chinois ont annoncé cette percée mercredi lors d'une conférence de presse organisée à l'Institut des études avancées de Shanghai, relevant de l'Université des sciences et technologies de Chine (USTC).

Ils sont convaincus que l'informatique quantique peut écraser dans une certaine mesure la capacité de traitement des superordinateurs d'aujourd'hui. Selon une analogie, l'informatique quantique, c'est comme être capable de lire tous les livres dans une bibliothèque en même temps, alors que l'informatique conventionnelle serait de lire ces livres l'un après l'autre.

L'éminent physicien quantique Pan Jianwei, membre de l'Académie des sciences de Chine, a indiqué que l'informatique quantique exploitait le principe de superposition quantique fondamentale permettant à la fois le calcul parallèle ultra-rapide et les capacités de simulation.

En raison de l'énorme potentiel de l'informatique quantique, l'Europe et les Etats-Unis collaborent activement en la matière. Des entreprises du secteur des hautes technologies, telles que Google, Microsoft et IBM, ont également montré leur grand intérêt par rapport à la recherche sur l'informatique quantique.

L'équipe de recherche dirigée par M. Pan est en train d'explorer trois voies techniques : les systèmes basés sur des photons uniques, des atomes ultra-froids et des circuits supraconducteurs.

Récemment, Pan Jianwei et ses collègues, à savoir Lu Chaoyang et Zhu Xiaobo, professeurs à l'USTC, ainsi que Wang Haohua, professeur à l'Université du Zhejiang, ont créé deux records internationaux sur le contr?le quantique du nombre maximal de bits quantiques (ou qubits) photoniques enchevêtrés et de qubits supraconducteurs enchevêtrés.

Selon M. Pan, les calculateurs quantiques peuvent, en principe, résoudre certains problèmes plus rapidement que les ordinateurs classiques. Malgré les progrès substantiels de ces deux dernières décennies, la construction de machines quantiques capables de surpasser les ordinateurs classiques dans certaines taches spécifiques reste un défi.

Dans la quête de cette suprématie quantique, l'échantillonnage de bosons, un modèle de calculateur quantique intermédiaire, a beaucoup attiré l'attention, car il nécessite moins de ressources physiques que la construction d'ordinateurs quantiques universels, a expliqué M. Pan.

L'année dernière, MM. Pan et Lu ont développé la meilleure source au monde de photons uniques basée sur des points quantiques à semiconducteurs. Ils utilisent aujourd'hui cette source de photons uniques hautement performante et un circuit photonique électroniquement programmable pour construire un prototype d'ordinateur quantique multiphotons afin d'effectuer la tache d'échantillonnage des bosons.

Selon les résultats des tests, le taux d'échantillonnage de cette machine est au moins 24.000 fois plus rapide que celui de ses équivalents internationaux.

De plus, la machine est 10 à 100 fois plus rapide que le premier ordinateur électronique, ENIAC, et le premier ordinateur à transistors, TRADIC, dans l'exécution de l'algorithme classique.

Il s'agit du premier ordinateur quantique basé sur les photons uniques à dépasser les premiers ordinateurs classiques. Cette réussite a été publiée en ligne dans le numéro de cette semaine de Nature Photonics.

Dans le système de circuit quantique supraconducteur, une équipe de recherche conjointe de Google, de la Nasa et de l'Université de Californie à Santa Barbara, a annoncé une manipulation de haute précision de 9 qubits supraconducteurs en 2015.

Aujourd'hui, l'équipe de Pan Jianwei, Zhu Xiaobo et Wang Haohua a battu ce record. Elle a développé de manière indépendante un circuit quantique supraconducteur contenant 10 qubits supraconducteurs et a réussi à enchevêtrer les 10 qubits lors d'une opération quantique globale.

Des scientifiques chinois ambitionnent de réaliser une manipulation de 20 photons enchevêtrés d'ici la fin de cette année et tentera de concevoir et de manipuler 20 qubits supraconducteurs. Ils envisagent également de lancer une plate-forme d'informatique quantique en nuage d'ici fin 2017.

(contact du rédacteur : xinhuafr@xinhua.org)

   1 2 3   

On recommande | Plus de photos

010020070770000000000000011107421362541611
百度